Catégorie | Le point com’

Le métier de chef de projet CRM

Dans cet article, nous allons présenter le métier de chef de projet CRM. En quoi il consiste ? Quelles sont ses missions ? Quel est son salaire ? Vous trouverez ici les réponses à ces questions.

chef de projet CRM

En quoi consiste le métier de chef de projet CRM ?

Le chef de projet CRM (gestion de la relation client) est donc responsable de la relation client. Il s’assure de comprendre le client via différentes actions, dans le but de le fidéliser. La satisfaction du client étant au cœur des préoccupations en webmarketing, son rôle se fait de plus en plus important.

Les missions du chef de projet CRM

Ses missions sont donc les suivantes :

  • Définir la conception technique et animer l’équipe MOA
  • Superviser le déroulement du projet
  • Mener le support et la formation des utilisateurs
  • Assurer le suivi du projet en documentant les étapes

Globalement, il gère tout ce qui touche à la clientèle. C’est-à-dire, il s’occupe de gérer les bases de données client, de la fidélisation, de l’analyse du comportement des clients… Il doit aussi optimiser les programmes et s’occupe du marketing.

Les compétences requises pour ce métier

Pour faire ce métier, il faut être quelqu’un d’organisé. En plus, le chef de projet CRM sera souvent à la tête d’une équipe. Il doit avoir une excellente connaissance du marketing, ainsi qu’en communication. Il sait également anticiper les besoins des clients et des annonceurs et utiliser les chiffres recueillis. Enfin, il doit constamment se renseigner sur la concurrence et être très rigoureux.

Côté salaire

En début de carrière, il est possible de percevoir un salaire de 2900€/net par mois. Mais il est important de prendre en compte le fait que personne ne peut atteindre ce poste sans expérience. C’est pourquoi un début de carrière dans le métier ne constituera pas un début de carrière globale. En fin de carrière, il pourra toutefois toucher 4200€/net par mois.

Ce métier vous attire ? Une formation dans le marketing vous sera nécessaire. Vous pouvez également vous renseigner sur le métier de consultant SEO.

L’ergonomie web

L’ergonomie web est un des points clefs les plus importants en matière de navigation, mais aussi en terme de référencement. Google la prenant en compte notamment pour le positionnement sur les moteurs de recherche. Comment mettre en place les bonnes pratiques ?

Quels sont ses principes ?

Chaque jour, nous utilisons des objets qui facilite notre quotidien. L’ergonomie a pour objectif d’adapter ces objets à l’Homme. Depuis l’avènement des nouvelles technologies, cette discipline a dû s’adapter à Internet, notamment avec l’utilisation des sites web.

Désormais, elle s’inscrit dans le cadre de la création de sites web. En effet, lors de leur conception, il est essentiel de faciliter l’interaction entre l’homme et l’interface. Dans un premier temps du côté du créateur du site mais également des utilisateurs (les internautes) qui vont le consulter.

L’ergonomie web représente donc l’ensemble des aspects de l’interface en question permettant une utilisation efficace, agréable et facile. L’objectif de l’ergonomie web est tout simplement de faciliter l’interaction entre le site web et l’utilisateur.

ergonomie web Amiens

En quoi l’ergonomie d’un site web est-elle si importante ?

L’ergonomie est une étape indispensable concernant le bon fonctionnement d’un site web. De plus, si les règles ergonomiques de bases ne sont pas respectées, alors le site web possèdera une mauvaise ergonomie car il ne répondra pas aux attentes des utilisateurs. Un site web se doit également d’être utile, afin de répondre aux besoins des utilisateurs. Néanmoins, cela ne suffit pas à rendre le site ergonomique. Par exemple, une fois l’utilisateur sur le site il est important qu’il trouve facilement ce qu’il recherche et ne quitte pas le site. On parle alors d’utilisabilité, elle se caractérise par l’aptitude d’un objet ou d’un site ici à être utilisé facilement par l’utilisateur.

Par quels moyens peut-on améliorer l’ergonomie de son site web ?

Tout d’abord, il est important d’optimiser son site d’un point de vue technique. Il est recommandé de respecter dans un premier temps les règles universelles pour une ergonomie web optimale. Ensuite, les trois aspects qui peuvent améliorer directement l’ergonomie de votre site web sont : la vitesse de chargement, l’accessibilité et enfin le responsive.

La vitesse de chargement joue énormément sur l’utilisabilité d’une interface. Si un site web met du temps à charger, il a des chances de décourager facilement les internautes.

L’accessibilité permet elle aussi d’améliorer facilement un site web. Pour une bonne ergonomie, un site se doit d’être accessible sur un maximum de navigateurs. Il est important d’éviter le plus possible les bugs. Il est également nécessaire de concevoir des pages adaptées pour les personnes en situation de handicap.

Enfin, le responsive est le fait de concevoir un design de site adapté pour les téléphones mobiles et tablettes. De plus en plus de personnes naviguent sur internet à l’aide de leurs téléphones. Si votre site web n’est pas adapté pour les smartphones, alors vous risquez de passer à côté de potentiels clients.

Vous pouvez aussi télécharger notre Livre Blanc de l’ergonomie web.

Le métier de développeur mobile

Si vous voulez en savoir plus sur le métier de développeur mobile, cet article est fait pour vous. Nous allons vous expliquer en quoi consiste le métier, quelles peuvent en être les missions, ainsi que le salaire.

développeur mobile

En quoi consiste le métier de développeur mobile ?

Le développeur mobile est celui qui développe des applications pour téléphone, tablette et autres appareils mobiles. Il doit donc porter une grande attention à l’affichage de ces applications sur ces appareils. Il peut aussi se spécialiser dans le développement pour Android ou pour iOS par exemple. Les appareils mobiles étant de plus en plus utilisés, ce métier se fait une place d’autant plus importante.

Les missions du développeur mobile

Ses missions sont les suivantes :

  • Développer des interfaces mobiles en adéquation avec le cahier des charges
  • Réaliser des tests techniques
  • Anticiper les évolutions des applications suivant celle des technologies mobiles
  • Effectuer la maintenance des applications

De ce fait, il peut adapter un site Internet classique pour une version mobile. Il peut également créer une application mobile qui n’a pas de site web existant. Il pourra finalement développer des jeux vidéos (ou adapter les versions déjà existantes) pour mobile.

Les compétences requises pour ce métier

Il doit premièrement avoir une parfaite connaissance des normes en vigueurs et des interdits propres au mobile. Il a une bonne connaissance du front-end, est rigoureux et créatif et dispose d’une grande flexibilité.
Pour ce qui est des compétences techniques, le développeur mobile maîtrise plusieurs langages de programmation. Ils diffèrent selon s’il se spécialise en iOS ou en Android. Par exemple :

  • Android : PHP / C / C# / Java…
  • iOS : HTML5 / C / ObjectiveC…

Ce ne sont toutefois pas les seuls systèmes existants. Généralement, pour les systèmes peu répandus, des API permettant de simplifier la programmation existent. Mais au cas où, le développeur web doit être capable de programmer dans le plus de langages possible.

Côté salaire

Le salaire d’un développeur mobile débutant tourne autour de 2200€/net par mois. Il peut facilement être doublé en fin de carrière. Néanmoins, il n’évoluera sans doute pas progressivement. Tout dépend des missions qu’il réalisera au cours de sa carrière et de sa situation. En effet, un salaire peut changer drastiquement entre celui d’un développeur en freelance et celui d’un développeur qui travaille en agence ou en entreprise. La taille et la réputation de l’entreprise jouent aussi sur ce chiffre.

Ce métier vous intéresse ? Une formation en informatique vous sera nécessaire. En attendant, puisqu’il vous faudra maîtriser de nombreux langages, vous pouvez déjà vous renseigner sur ceux-ci.

Le métier de Community Manager

Cet article va vous présenter le métier de Community Manager (CM). Son profil, ses missions ou encore son salaire : nous vous disons tout.

En quoi consiste le métier de community manager ?

Si le Community Manager travaille souvent en agence, il peut aussi travailler pour des annonceurs. C’est en effet lui qui s’occupe des réseaux sociaux de la marque pour laquelle il travaille. Il gère donc la communication avec les internautes et fait part à l’entreprise des réactions de sa communauté. Il est en quelque sorte l’ambassadeur de la marque en ligne.

community manager

Les missions du Community Manager

Ses missions sont donc les suivantes :

  • Interagir avec la communauté en ligne
  • Créer du contenu (blog, fiches produit…)
  • Proposer des concours
  • Accorder des promotions aux abonnés
  • Développer des stratégies de communication
  • Planifier des posts en ligne

En résumé, le Community Manager gère grandement la vie de communauté sur Internet. Il doit évidemment faire des retours à l’entreprise, qui adapte ensuite ses choix en conséquence.

Les compétences requises pour ce métier

Les compétences à avoir changent d’une mission à l’autre. Néanmoins, la maîtrise des réseaux sociaux est nécessaire. Il faut aussi avoir un excellent sens de la communication, une bonne culture web et des capacités de rédaction. Dans l’idéal, un bon CM dispose de notions de référencement ainsi qu’en design. Il doit aussi être une personne stratégique.
Selon les missions, il peut avoir besoin de compétences sur un domaine précis. Quoiqu’il en soit, il lui faut des compétences solides en webmarketing.
Et enfin, le CM est diplomate. Répondre aux internautes avec virulence pourrait en effet affecter l’image de la marque.

Côté salaire

Un débutant touche environ 1500€/net par mois. Mais ce chiffre évolue avec l’expérience, surtout s’il travaille pour une marque réputée. Il peut même travailler pour une célébrité !

Ce métier vous attire ? Vous pouvez suivre une formation en communication pour devenir Community Manager.

Le métier d’infographiste

Généralement, ce qu’on remarque en premier chez une application, c’est son logo. Si nous vous disons Twitter, il est probable que vous pensiez en premier à son logo. La plupart du temps, c’est un infographiste qui en est à l’origine.

En quoi consiste le métier d’infographiste ?

L’infographiste est un acteur de la communication visuelle et de la production multimédia. Il est souvent sollicité en publicité, marketing, animation édition, presse, jeux vidéos… Il évolue donc dans de nombreux domaines. Mais il peut également se lancer en freelance et se dédier entièrement à un domaine précis.

infographiste

Les missions de l’infographiste

Ses missions seront les suivantes :

  • Créer des logos ou images en respectant une charte graphique
  • Réaliser des maquettes et croquis à faire valider
  • Communiquer régulièrement avec le client

Finalement, les missions d’un infographiste sont nombreuses et variées. Il devra gérer le processus graphique de A à Z et veiller à produire des résultats qui respectent l’identité visuelle de la marque. Il travaillera aussi bien sur un site web que sur une mise en page pour un jeu vidéo ou un CD par exemple.

Les compétences requises pour ce métier

Avant tout, l’infographiste a un goût prononcé pour le design et possède de bonnes aptitudes artistiques. Il est également rigoureux, puisqu’il devra suivre un cahier des charges précis. De plus, la créativité et un sens de l’innovation assez développés sont les bienvenus dans ce métier. Et dans l’idéal, un bon niveau en dessin.
L’infographiste doit maîtriser les outils adaptés. Il travaillera en effet souvent sur tablette graphique. Ainsi, il doit savoir maîtriser des logiciels comme Photoshop et Illustrator.

Côté salaire

Un infographiste débutant touchera environ 1350€/net par mois. Il pourra atteindre 2500€/net par mois au fil du temps. Bien sûr, ces chiffres sont donnés à titre indicatif. En effet, un infographiste en freelance pourra décider de ses tarifs. Ils évolueront en fonction de son expérience, ses compétence et sa renommée dans le milieu.

Ce métier vous fait envie ? Alors n’hésitez plus. Et si vous voulez travailler dans le design mais que vous ne pensez pas avoir la fibre artistique requise, vous pouvez vous renseigner sur le métier d’UI designer.

Phishing chantage : les bonnes pratiques à adopter

Dans la série Black Mirror disponible sur Netflix, vous vous souvenez certainement d’un épisode. Celui dans lequel plusieurs personnages sont victimes de phishing puis de chantage. Ils doivent réaliser certaines actions bien précises sous peine de voir des informations compromettantes les concernant être divulguées… Preuves à l’appui. Puisqu’on se souvient du protagoniste qui avait reçu une vidéo directement issue de sa webcam piratée pour faire pression.

Mais rassurez-vous, en réalité, il est rare que l’on dispose de quelque chose qui puisse vous causer du tort.

Voici tout de même une liste non exhaustive de bonnes pratiques à adopter. Ceci afin d’éviter de vous retrouver dans une telle situation :

  • Couvrez votre webcam pour vous assurer que personne ne puisse vous filmer même en cas de piratage. Coller un morceau de scotch opaque suffit amplement, sinon il existe des caches spéciaux.
  • Ne communiquez aucune donnée sensible et/ou personnelle par messagerie ou téléphone. Un organisme légitime ne vous demandera jamais d’informations de ce type dans un tel contexte.
  • Mettez régulièrement à jour tous vos appareils et votre antivirus. Veillez à en utiliser un si ce n’est pas déjà le cas.
  • Lorsque vous recevez un message de la part d’un inconnu, ne cliquez sur aucun lien et n’ouvrez aucune des pièces jointes qui seraient contenus dans le message. Sous peine de tomber dans un piège du type phishing puis de chantage.
  • Soyez prudent même si le message provient de quelqu’un que vous connaissez bien. Si vous remarquez quoi que ce soit qui vous paraît suspect, ne répondez pas et n’ouvrez aucun lien ni aucune pièce jointe. Votre contact a peut-être été piraté.
  • Utilisez des mots de passe forts sur chacun de vos comptes et évitez au maximum de les recycler (un guide pour vous aider).
phishing chantage pharos

Et si vous êtes victime de phishing ou de chantage malgré tout ?

Ne paniquez pas ! Il est fréquent de recevoir des messages d’inconnus qui prétendent détenir tout un tas d’informations sur vous, et c’est heureusement faux la plupart du temps.

Si vous êtes victime de chantage à ce sujet (bien souvent, on vous demandera une rançon pour ne pas divulguer vos données), réagissez calmement :

  • Ne répondez en aucun cas au message reçu, surtout s’il vous demande des informations personnelles, et ne payez aucune rançon !
  • Par précaution, changez rapidement vos mots de passe qui auraient pu être affectés.
  • Vous pouvez signaler cette tentative d’extorsion aux autorités. Prenez garde à conserver le message et tout élément qui pourrait appuyer votre déposition. La plate-forme Pharos est dédiée à ceci.

De même, les Emails frauduleux indiquant qu’un lointain parent riche est décédé en vous laissant pour seul héritier, ou qu’il y a un problème urgent avec votre compte en banque ne sont pas inhabituels.

Ne vous laissez pas berner et gardez toujours à l’esprit les quelques conseils donnés plus haut. Et n’hésitez pas à faire de la prévention aux membres de votre entourage qui pourraient se faire avoir.

Google en bref : historique

Naissance de Google

Android

Google est avant tout l’oeuvre de deux étudiants de Californie : Sergueï Brin et Larry Page alors âgés de 23 ans. Ils pensent qu’un moteur de recherche qui analyserait le nombre de relation entre les sites web seraient plus efficace que ceux existant à l’époque (Alta Vista, Yahoo…).

Pourquoi choisir cette méthode plutôt que l’ancienne ? Afin d’avoir des informations vérifiables et donc plus sûres.

Depuis Google a bien grandi : il est le premier moteur de recherche (plus de 90%) sur internet, pèse 600 milliards de dollars et compte plus 50 000 employés.

« Couvrez ce sein que je ne saurais voir » ou la folle histoire de Google Image

Vous allez tous sur Google Image pour voir des photos de chatons trop mignons. On vous connait, on fait pareil !

Cependant à la base Google Image n’a pas été créé pour une histoire de chats mais bel et bien de… seins. En effet, en 2000 Jennifer Lopez se rend à la cérémonie des Grammy Awards habillée d’une robe verte au décolleté vertigineux. Les recherches Google explosent alors : « Les gens voulaient plus que du texte. C’était la recherche la plus populaire que nous n’ayons jamais vue. Mais on avait aucun moyen de donner aux utilisateurs exactement ce qu’ils voulaient : J.Lo dans cette robe. »

En Juillet 2001, Google Image était né, afin de faciliter la consultation de photos.

Google c’est de la création…

Elle permet à ses employés de développer leurs idées personnelles, en leur accordant leurs moyens techniques et 50% de leur temps de travail.

Google siège

C’est comme cela que sont nés des outils comme :

  • Gmail, le service de messagerie électronique
  • Maps, une carte du monde qui permet de trouver le meilleur itinéraire ou faire office de GPS
  • Earth qui permet de naviguer sur l’ensemble du globe terrestre en 3D (décliné ensuite avec Mars et la Lune)
  • Sky qui permet de scruter l’espace
  • Agenda qui permet de gérer en ligne vos rendez-vous
  • Translate, qui permet de traduire un texte d’une langue à une autre
  • Play qui permet de chercher l’ensemble des applications Google sur téléphone et tablette Android
  • Mais aussi Fit, Glasses, Home…
…mais aussi des investissements

googleX

Google a racheté des sociétés qui lui ont permis d’améliorer son moteur de recherche et sa place dominante sur internet.

L’investissement le plus connu est en 2006, avec le rachat de YouTube, plus gros service de partage de vidéo en ligne, pour 1,65 milliard de dollars.

Maintenant, Google est présent dans les secteurs médicaux, des transports (les voitures autonomes) ou encore dans la conquête de l’espace !

L’Intelligence Artificielle pour aider les personnes en difficulté

Pourquoi l’intelligence artificielle peut aider les personnes en difficulté ? D’après la Banque Mondiale, un milliard de personnes dans le monde sont en situation de handicap. Seulement 10% d’entre elles disposent d’outils pour les aider au quotidien.

Des entreprises ont donc décidé de remédier au problème en développant des projets de recherche en lien avec l’intelligence artificielle pour aider les personnes en difficultés. Aujourd’hui, nous allons nous attarder sur deux d’entre eux : le projet Insension et le programme Al for Accessibility. 

Projet Insension

Deep Learning - intelligence artificielle pour aider les personnes en difficulté

Commençons avec le projet d’innovation appelé Insension. D’origine européenne et entre les mains de scientifiques, ce projet pourrait changer la vie des personnes atteintes d’une déficience mentale profonde. L’objectif étant d’offrir aux personnes en difficulté, une nouvelle manière d’exprimer leurs besoins.

La vraie question c’est : de quelle manière ? Une caméra filme l’individu et se compose d’intelligence artificielle. Le système enregistre les gestes notables. Ensuite, il les interprète afin de donner l’information relevée à ceux qui s’occupent de ces personnes. Les avantages sont nombreux. Les personnes en difficulté pourraient gagner en autonomie. Et ceux qui s’en occupent auraient l’opportunité de répondre plus vite à leurs besoins.

Pour le moment, ce projet est en phase de test, mais il suscite  de l’espoir pour beaucoup de personnes. 

Programme AI for Accessibility (intelligence artificielle au service de l’accessibilité des personnes en difficulté)

intelligence artificielle pour aider les personnes en difficulté

Al for Accessibility est un programme lancé en 2018 par Microsoft et plus précisément par Satya Nadella. Les investissements sur ce programme ne sont pas des moindres. Ils sont à hauteur de 25 millions de dollars. Mais comment l’intelligence artificielle intervient dans ce programme ? Tout d’abord par le biais d’une application, Seeing AI.

L’objectif étant de regrouper de nombreuses fonctionnalités à destination d’un public en situation de handicap. Grâce à cette application, il est par exemple possible de lire du texte, au travers de la caméra de son téléphone. Mais encore, de reconnaître des personnes et de mieux appréhender son environnement. Ensuite, grâce à l’accessibilité, il existe des lecteurs immersifs, des traductions instantanées et des dictées vocales. Microsoft s’engage pleinement sur l’accessibilité. Un projet, appelé ASPIE Friendly, est une collaboration avec une vingtaine d’universités dans toute la France.

Le programme est ambitieux : adapter les cursus universitaires aux caractéristiques des personnes en difficulté. Pour leur offrir une chance d’intégrer avec plus de facilité, le monde du travail.

Les possibilités de l’Intelligence Artificielle pour aider les personnes en difficulté sont sans limite, nous pourrons voir prochainement d’autres applications.

Avez-vous déjà eu un compte piraté ?

Tout d’abord, la phrase « mes comptes web n’intéressent personne et je n’ai rien à me reprocher, mon compte ne sera jamais piraté » est totalement fausse. Bien entendu, un compte Instagram de star, d’un président… vaut plus que celui d’un citoyen « normal ». Cependant, tous les comptes sont intéressants pour un pirate.

Que faire avec un compte piraté ?

Principalement, le pirate peut l’utiliser pour vider vos comptes bancaires. S’il dispose de votre compte E-mail, il peut demander des réinitialisations de mot de passe. Et ainsi accéder à votre compte Paypal, votre compte Amazon…

compte piraté

Il peut aussi se faire passer pour vous et extorquer de l’argent à vos amis. Grâce notamment à du phishing.

Il peut utiliser votre compte pour de la propagande ou des messages haineux. Il peut s’en servir pour favoriser un candidat dans une élection, en association avec des milliers d’autres comptes piratés… Ceci est courant et beaucoup de personnes possèdent des vieux comptes Twitter, Facebook… qui ont été piratés sans le savoir.

Bien entendu, si un hacker pirate les réseaux sociaux et les boites E-mail… Imaginez les soucis que cela peut engendre… Sachez que cela a déjà eu lieu plusieurs fois. Voici d’ailleurs une petite vidéo qui montre qu’il faut être vigilant.

TV5 Monde vient de se faire pirater. Ce monsieur semble surpris. Si vous n’avez rien remarqué, zoomez sur les papiers derrière lui…

Donc si vous soupçonnez d’avoir été piraté : prenez tout de suite les bonnes dispositions pour y remédier. Cependant, un pirate peut vous avoir piraté sans que vous ne le sachiez. C’est ce que nous allons voir ici.

haveibeenpwned.com

Le site web haveibeenpwned.com vous permet de vérifier si l’un de vos comptes a déjà été piraté.

Je vous invite à entrer votre adresse e-mail habituelle, dès l’arrivée sur le site.

haveibeenpwned

Si vous avez le message « Good news — no pwnage found! ». Alors félicitations ! Votre adresse e-mail n’apparaît sur aucune liste de pirates.

Pour l’exemple, j’ai mis mon adresse personnelle. Je l’utilise (trop) souvent. Mon adresse est donc dans la liste de certains pirates (comme des millions de personnes).

compte piraté nexus

Sur ce site : les adresses E-mail, les mots de passe et les pseudonymes ont été piratés. J’ai donc tout intérêt à changer mon mot de passe sur ce site. MAIS pas uniquement ! Je dois aussi le changer sur tous les sites où j’utilise la même adresse (ou pseudonyme) et le même mot de passe. Car les pirates testent toutes ces combinaisons sur les sites les plus connus.

Le site haveibeenpwned.com vous permet aussi de tester votre mot de passe. Pour cela rendez-vous dans l’onglet « Passwords ». Pour ce test, j’ai utilisé le mot de passe « azerty » et voici le résultat.

mot de passe piraté

Ce mot de passe a été vu 315 309 fois sur des listes piratées ! Il est donc préférable de ne pas l’utiliser. Je vous laisse tester les mots de passe « simples » pour vous rendre compte de la catastrophe. Mais je vous conseille aussi de tester le vôtre : le nom de votre chien n’est pas un mot de passe sûr ! ^^

Black Mirror : Quand la réalité dépasse la fiction

Vous connaissez sans doute la série à succès Black Mirror produite par Netflix et actuellement disponible sur la plateforme. Surtout si vous êtes un fanatique de nouvelles technologies et d’intelligence artificielle. La série met en scène un monde où la technologie y est ultra avancée, au point où cela en devient presque effrayant. Elle a notamment pour but de nous avertir des dérives liées à la technologie. On note aujourd’hui, une dizaine de prédictions de la série qui existent déjà. Nous allons nous attarder sur trois d’entre elles. 

Les lentilles connectées

Enregistrer tout ce que vous voyez et le visionner autant de fois que vous le voulez, va bientôt être possible. En effet, les lentilles connectées, vues dans l’épisode 3 de la saison 1 de Black Mirror, vont faire leur apparition sur le marché. En effet, depuis quelques années, Sony est en train de les développer, aux côtés de Google et Samsung, depuis peu. Cette lentille aura la capacité d’enregistrer des vidéos et de les lire à tout moment. C’est le clignement des yeux qui contrôlera les lentilles. Avec des fonctions qui se rapprochent d’un appareil photo, il sera possible de faire des autofocus et de zoomer. À la différence de Sony, Samsung et Google intégreront deux autres options à leurs lentilles de contact intelligentes. Des technologies de vision nocturne et thermique à leurs lentilles de contact intelligentes, avec de l’intelligence artificielle.

Black Mirror - lentille connectée

Lire dans les pensées comme dans Black Mirror

Que diriez-vous de pouvoir vous immiscer physiquement dans un jeu vidéo, à tel point que vous aurez l’impression d’y être ? Nextmind, start-up française, se rapproche de cette innovation technologique, vue dans l’épisode 2 de la saison 3. Épisode mettant en scène un homme qui est payé à tester un jeu vidéo en réalité virtuelle améliorée. Elle propose un appareil portable capable de détecter les activités cérébrales et donc de contrôler par la pensée, un ordinateur, un casque VR/AR ou n’importe quel autre dispositif.

doc brown - retour vers le futur

Le « Crédit Social » en Chine

Direction la Chine avec son système de crédit social qui se rapproche de l’épisode 1 de la saison 3 où l’on peut y voir une femme obsédée par sa notoriété sur les médias sociaux. L’épisode donne une image ultra futuriste de l’Instagram de demain. Depuis mars 2018, en Chine, le « crédit social », basé sur la collecte d’informations sur les réseaux sociaux par le biais des caméras de surveillances intelligences disposées un peu partout dans le pays, fait beaucoup parler de lui. Pour donner un exemple concret, un citoyen « mal noté » aura un accès aux transports restreint. Inversement, les citoyens « bien notés » se verront récompensés par un ensemble d’avantages.

Comme nous l’avons vu la réalité dépasse souvent la fiction (ici Black Mirror). Dans un monde, où l’intelligence artificielle est partout (grâce notamment au machine learning et au deep learning), il est difficile de prévoir ce que sera notre monde dans le futur. Même dans un futur proche, comme dans un an ou deux.