Category ArchiveLe point com’

Les 5 langages de programmation à connaître

Vous souhaitez développer vos propres sites internet ? Mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous souhaitez suivre une formation ou intégrer une école mais vous ne savez pas quels cours suivre ? Voici les 5 langages de programmation à connaître pour créer des sites modernes !

HTML et les langages de programmation web

HTML

Créé en 1993, avec les premiers sites web, l’HyperText Markup Langage est alors la base de tout site internet. Sa structure simple en balises permet ainsi un apprentissage rapide tout en vous laissant de la liberté. Voici un exemple de code :

<html>

<head>

<title>Titre de la page</title>

</head>

<body>

<p>Voici le contenu de ma page !</p>

</body>

</html>

Tout ce qui est contenu dans les balises “html” permet d’afficher la page. Dans le “head”, vous trouverez ainsi les informations qui ne sont pas nécessairement visible par le visiteur. Ensuite dans le “body”, se trouve le contenu à afficher, ici une balise “p” pour créer un paragraphe.

L’apparition des balises “div” a ainsi permis une structuration par “blocs” beaucoup plus ergonomique et pratique.

La maîtrise des balises “div” permettent alors de répondre à une demande actuelle : le responsive design.

CSS et les langages de programmation web

CSS

Les Cascading Style Sheets (créés en 1996) permettent d’embellir vos pages web facilement. Le CSS a ainsi causé l’abandon de l’attribut “style” dans le HTML qui n’était ni pratique ni progressiste.

Un exemple pour signifier que l’ensemble de mes paragraphes doivent être en rouge et justifiés :

p

{

color: red;

text-align: justify;

{

L’intérêt du CSS est qu’il vous permet de changer une donnée qui aura alors un impact sur tout votre code. Cela vous évite de devoir changer chaque instance et ainsi gagner du temps.

Des générateurs de code permettent aussi d’embellir vos sites rapidement.

Il est aussi possible de créer des animations grâce au CSS avec des sites comme TheAppGuruz.

Structurer un site complet grâce au HTML et au CSS tout en répondant au responsive design peut sembler complexe. Cependant Bootstrap permet plus de faciliter. Il est dorénavant indispensable de le maîtriser pour créer des sites modernes (ou tout autre framework s’en rapprochant).

JavaScript et les langages de programmation web

JavaScript

Le JavaScript vous permet de créer plus de dynamisme dans vos pages web. Et ainsi créer des applications web originales.

Changer la couleur d’un texte en le survolant avec sa souris. Agrandir une image en cliquant dessus. Afficher des blocs en scrollant sur son site… Sont le genre de fonctions qui plaisent aux visiteurs, en rendant la navigation sur votre site unique.

Ce code permet par exemple d’afficher une popup demandant au visiteur de valider sa majorité :

if (confirm(‘Pour accéder à ce site vous devez être majeur.’))

{
alert(‘Vous allez être redirigé vers le site.’);
}
else {
alert(‘Désolé, revenez quand vous serez majeur !’);
}

Le site peut ensuite être généré en fonction de son choix. Par exemple, en ne donnant pas toutes les fonctionnalités d’un chat ou d’un forum aux mineurs.

PHP et les langages de programmation web

PHP

Le PHP (Hypertext PreProcessor) est ce que l’on appelle un langage “serveur”. Cela signifie qu’il est traité en amont de l’ordinateur de l’utilisateur : sur le serveur du site internet. Cela permet plus de sécurité que les langages précédent mais surtout une plus grande liberté dans le “dynamisme”.

Par “dynamisme”, nous n’entendons pas la même chose que le “dynamisme” du JavaScript. Ici il n’est pas question de changer les couleurs ou d’ajouter des effets visuels.

Le “dynamisme” du PHP repose sur un changement des informations en fonction de l’utilisateur. Les sites en PHP contiennent généralement un formulaire d’inscription. Celui-ci permet alors au site d’aller piocher ces informations dans une base de données.

Pour faire plus simple :

  • Si vous êtes abonnés à Netflix, votre accès (pouvoir visionner des films…) ne sera pas le même qu’un non abonné (à qui nous proposerons une inscription).
  • Votre fil d’actualité Facebook (ainsi que votre profil) n’est pas le même que celui de vos amis.
  • Vos suggestions sur YouTube dépendent de votre comportement sur ce même site, indépendamment de vos collègues.

La majorité des sites actuels reposent sur du PHP : réseaux sociaux, e-commerce, moteurs de recherche…

Des bases peuvent être acquises sur des sites comme OpenClassroom. Cependant, le PHP nécessite de la pratique pour en connaître toutes les subtilités.

SQL

SQL

Le SQL est le dernier de nos 5 langages de programmation.

Le SQL est le langage qui va vous permettre de communiquer entre votre site en PHP et votre base de données en ligne.

Voici un exemple :

$bdd->exec(‘INSERT INTO utilisateurs(prenom, nom, age, email, mdp) VALUES(‘$prenom’, ‘$nom’, ‘$age’, ‘$email’, ‘$mdp’)’);

Cette requête vous permet d’insérer un nouvel utilisateur grâce à un formulaire précédemment rempli. Le mot de passe doit bien entendu être crypté avant l’enregistrement. Sinon vous pouvez briser les libertés de vos utilisateurs et de ne pas être conforme au RGPD !

En maîtrisant ces 5 langages de programmation, vous serez prêts à vous lancer dans la création de n’importe quel site internet !

C’est quoi le Deep Learning ?

Alors que la technologie évolue rapidement; Des termes tels que l’intelligence artificielle, le Machine Learning et le Deep Learning peuvent nous laisser perplexe.

C’est quoi le Deep Learning exactement ?

L’intelligence artificielle concerne les machines qui peuvent effectuer des tâches nécessitant généralement une intelligence humaine.

Cela englobe le Machine Learning, où les machines peuvent apprendre par l’expérience et acquérir des compétences sans implication humaine. Le Deep Learning est une catégorie du Machine Learning où des réseaux de neurones artificiels. Ces algorithmes inspirés du cerveau humain, tirent des enseignements d’une grande quantité de données.

Comme nous tirons les enseignements de l’expérience, les algorithmes exécutent une tâche de manière répétée. En la modifiant légèrement chaque fois pour améliorer les résultats. Nous parlons de Deep Learning parce que les réseaux de neurones ont plusieurs couches (profondes) qui permettent l’apprentissage.

Deep Learning

C’est pourquoi elles peuvent peut apprendre à résoudre pratiquement n’importe quel problème.

Quelle est la différence entre Machine Learning et Deep Learning ?

Les modèles de Machine Learning s’améliorent progressivement quelle que soit leur fonction, mais ils ont encore besoin de conseils. Si un algorithme d’intelligence artificielle renvoie une prédiction inexacte, un ingénieur doit intervenir et effectuer des modifications.

Avec un modèle de Deep Learning, un algorithme peut déterminer par lui-même si une prédiction est exacte ou non via son propre réseau de neurones.

Nous aidons l’Intelligence Artificielle sans le savoir et de manière “naturelle”

La quantité de données que nous générons est immense (elle est estimée à 3 milliards d’octets par jour). Elle est alors la ressource qui permet un apprentissage en profondeur.

Ces algorithmes de nécessitent une tonne de données. Cette augmentation de la création de données est l’une des raisons de l’évolution de l’intelligence artificielle ces dernières années. Outre la création accrue de données, les algorithmes de d’intelligence artificielle tirent parti de la puissance de calcul.

L’intelligence artificielle en tant que service a permis aux petites entreprises d’accéder à cette technologie. Notamment aux algorithmes d’intelligence artificielle nécessaires au Deep Learning sans investissement initial important.

C’est quoi le Machine Learning ?

Le Machine Learning est une partie de l’Intelligence Artificielle (IA). Il offre aux systèmes la possibilité d’apprendre et de s’améliorer automatiquement à partir de leur expérience.

Le Machine Learning se concentre sur le développement de programmes informatiques pouvant accéder à des données. Il les utilisent ensuite pour s’améliorer.

machine learning
L’intelligence artificielle est présente dans notre culture depuis des années (livres, cinéma, jeux vidéo…).

Le processus d’apprentissage commence par des observations ou des données, telles que des exemples, une expérience directe ou des instructions. Ceci afin de rechercher des modèles (ou pattern) dans les données et de prendre de meilleures décisions dans le futur. L’objectif principal est de permettre aux ordinateurs d’apprendre automatiquement sans intervention humaine ni assistance et d’ajuster les actions en conséquence.

Plusieurs catégories de Machine Learning

  • Les algorithmes d’apprentissage automatique supervisés peuvent appliquer ce que l’on a appris dans le passé à de nouvelles données. Ceci en utilisant des exemples pour prédire des événements futurs.
  • Les algorithmes d’apprentissage automatique non supervisés sont utilisés lorsque les informations utilisées pour s’entraîner ne sont ni classées ni étiquetées. Le système explore les données et peut tirer des déductions à partir de jeux de données.
  • Les algorithmes d’apprentissage automatique semi-supervisés se situent quelque part entre l’apprentissage supervisé et l’apprentissage non supervisé. Dans la mesure où ils utilisent à la fois des données étiquetées et non étiquetées. Les systèmes qui utilisent cette méthode sont capables d’améliorer considérablement la précision de l’apprentissage. Habituellement, l’apprentissage semi-supervisé est choisi lorsque les données étiquetées acquises nécessitent des ressources qualifiées et pertinentes pour pouvoir se former.
  • Les algorithmes d’apprentissage automatique par renforcement sont une méthode d’apprentissage qui interagit avec son environnement. Ceci en produisant des actions et en découvrant des erreurs ou des avantages. Cette méthode permet aux machines de déterminer automatiquement le comportement idéal dans un contexte spécifique afin d’optimiser ses performances.

L’apprentissage automatique permet d’analyser d’énormes quantités de données. Bien qu’elle fournisse généralement des résultats plus rapides et plus précis afin d’identifier des opportunités rentables ou des risques dangereux. Elle peut également nécessiter du temps et des ressources supplémentaires pour se former correctement. L’apprentissage automatique, l’IA et les technologies modernes rendent plus efficace le traitement de gros volumes d’informations.

Le contrôle parental

Pourquoi un contrôle parental ?

Le contrôle parental

Il est de notre devoir de parent de protéger nos enfants des dangers d’internet. Mettons-nous d’accord, internet c’est formidable. Je l’utilise tous les jours (toutes les heures) pour mon travail, programmer mes vacances, trouver des recettes de cuisine… On trouve des choses merveilleuses sur internet et d’autres un peu moins.

Vous avez sans doute pris le réflexe de ne pas cliquer sur un e-mail qui vous parait frauduleux, de ne pas donner d’informations personnelles sur un site qui n’est pas sécurisé. Vous avez appris à vous méfier des promotions trop intéressantes ou des publicités qui vous annoncent que vous avez gagné un tout nouveau téléphone car vous êtes le 1000ème visiteur sur leur site.

Il est beaucoup plus compliqué pour un enfant de repérer ce type d’arnaque. Ou de se rendre compte de la dangerosité d’un site. Il existe donc une solution pour protéger vos chères têtes blondes : Le contrôle parental.

Les différentes listes du contrôle parental :

Nous allons distinguer 3 grandes listes de contrôle parental.

Tout d’abord les listes de mots clés : Vous choisissez les mots clés que vous souhaitez ne pas voir apparaître sur les pages web accessibles à vos enfants. Il y a cependant un risque qu’un adolescent arrive à contourner cette liste.

Ensuite les listes noires : Elles vous permettent d’établir une liste de sites que vous ne souhaitez pas voir vos enfants fréquenter (sites pornographiques, ventes d’armes, jeux d’argents…). Vos enfants ne pourront pas aller dessus.

Enfin les listes blanches : Elles sont très restrictives car votre enfant pourra seulement aller sur les sites que vous avez mentionné dans cette liste et sur aucun autre site internet. Cette méthode convient surtout pour les jeunes enfants.

Comment avoir un contrôle parental ?

En premier lieu votre fournisseur d’accès internet vous proposera un contrôle parental gratuit. Mais vous pouvez aussi en télécharger sur des plateformes de téléchargements légaux. A savoir ces sites peuvent être gratuits ou payants. Si vous avez des questions ou envie de comparer différentes solutions pour protéger vos enfants, rendez-vous sur le site e-enfance qui vous apprendra à protéger vos enfants sur internet.

Le contrôle parental que pour l’ordinateur ?

Le contrôle parental à Amiens

Pour commencer si vous avez décidez d’utiliser le contrôle parental pour protéger vos enfants des dérives du net, ne vous arrêtez pas à l’ordinateur familial. En effet ce sont sur leur ordinateur personnel ou sur leur téléphone que les enfants vont faire le plus de recherches. Car 81 % des enfants possèdent un smartphone et au moins 8 enfants sur 10 entre 11 et 13 ont déjà été confrontés à une image pornographique sur internet.

Que peut-on faire d’autre avec le contrôle parental ?

Selon le type de contrôle parental que vous choisirez vous pourrez programmer le temps de connexion. Vous pouvez aussi l’empêcher de « faire sortir » des données personnelles (adresse, numéro de carte bancaire…) Mais vous pourrez aussi contrôler l’historique de navigation. Par ailleurs à vous de faire en sorte que cette surveillance soit pour leur sécurité et ne tourne pas au pur espionnage.

Le dialogue et l’éducation restent les meilleures solutions.

De nos jours aucun contrôle parental ne sera jamais plus efficace que le dialogue et l’éducation que vous donnerez à vos enfants concernant leur navigation internet. Effectivement, il faut savoir briser le tabou et leur parler des dangers auxquels ils peuvent être confrontés en adaptant bien sûr le dialogue à l’âge de l’enfant. Les jeunes enfants ne doivent pas rester seul sur l’ordinateur, il est préférable de les accompagner dans leurs recherches et de leur expliquer les raisons de ce contrôle parental : les protéger et non les punir ou les espionner. En outre, le dialogue est d’autant plus important qu’ils utiliseront à un moment ou à un autre un ordinateur non sécurisé. Et ce qui protégera votre enfant à ce moment-là seront les conseils que vous lui aurez donnés. En conclusion, il est donc important d’accompagner les enfants dans leur apprentissage d’internet.

Nous pouvons former vos enfants à la découverte et à l’utilisation d’internet. N’hésitez pas à nous contacter.

Petit lexique du web

Pas toujours facile de s’y retrouver quand on parle d’internet. Call to action, QR Code, SEO… Nous vous aidons à y voir plus clair et à comprendre le langage d’internet grâce à ce lexique du web.

Tout d’abord…

Adwords: Régie publicitaire de Google, qui affiche des bannières publicitaires soit en fonction des mots clés demandés par l’utilisateur soit en fonction de son comportement de navigation. C’est pour cela qu’après avoir été voir un modèle de montre sur Amazon, vous allez avoir plusieurs de publicités en rapport qui vont s’afficher toute la journée.

Base de données: C’est un “conteneur”. Elle permet de stocker et de ressortir différentes informations qui possèdent un lien entre elles.

Call to action: En Français “Appel à l’action”. En effet le Call to Action qui peut prendre la forme d’un bouton, d’un lien, d’une image… incite l’utilisateur à cliquer et donc à effectuer une action sur le site. Par exemple: M’inscrire à la newsletter, ajouter au panier, profiter d’une offre…

Downloader: Tout simplement télécharger un fichier venant de l’extérieur, sur son ordinateur.

E-commerce: Un site e-commerce est un site qui permet de vendre en ligne. En effet, l’utilisateur peut composer un panier avec les différents articles disponibles sur le site et les payer via un paiement sécurisé.

Forum: Un forum est un espace d’échange entre internautes. Par exemple, il peut réunir différentes personnes autour d’une passion commune. En effet chaque utilisateur a accès aux messages du forum et a la capacité d’y répondre ou d’ajouter du contenu.

Géolocalisation: Ce sont les différentes techniques mises en place pour savoir où l’utilisateur se situe physiquement. Donc grâce à l’activation de votre GPS, il est possible de savoir précisément où vous vous trouvez.

Dans ce lexique du web nous avons aussi :

Hashtag: Mot ou expression précédé du symbole #. Les hashtags sont utilisés dans les réseaux sociaux et permettent de réunir différentes publications autour d’un même centre d’intérêt.

Internet: Si vous ne devez en retenir qu’un c’est bien celui là ! En effet Internet est le réseau informatique mondial. Celui qui vous permet d’être en ligne, de pouvoir accéder aux moteurs de recherches, vos sites, votre messagerie…

JavaScript: C’est un langage de programmation qui permet la création de pages web dynamiques.

KPI: Tout d’abord il faut dire que KPI est l’acronyme de “Key Performance Indicator”. Outil marketing, il permet de rendre compte de l’efficacité d’une campagne, par exemple. Cela permet de mesurer le résultat d’une action mise en place.

Lien HyperTexte: Lien permettant de rediriger l’internaute vers une autre page internet. Par exemple, si vous cliquez sur ce lien, vous allez être redirigez sur notre page d’accueil. Si vous cliquez sur celui-ci sur le Wikipédia consacré aux fusées postales. (Oui, il a existé des fusées postales et oui il y a une page Wikipédia dessus…)

Moteur de recherche: Si nous devions vous citer un exemple ce serait bien sur Google. Un moteur de recherche est une page web contenant une barre de recherche. Vous devez saisir votre recherche dans celle-ci et des milliers de résultats vont s’afficher.

Ensuite toujours dans ce lexique du web :

Nom de domaine: C’est tout simplement le nom de votre site internet. Pour l’Agence Lapostolle par exemple notre nom de domaine est: agence-lapostolle.com

Online: Tout simplement, qualifie toute chose accessible par internet.

Page web: Pour commencer une page web contient l’ensemble des informations d’un site internet visible sur votre écran. Un site internet est le plus souvent composés de plusieurs pages web

QR Code: C’est un code barre amélioré capable de stocker des milliers de caractères. Vous scannez le QR Code avec votre téléphone et une page web complète s’affiche sur votre écran.

Responsive design: Un site responsive design est tout simplement un site créé pour s’adapter à tout type d’écran (téléphone, télévision, tablette…). Ce qui rend votre lecture du site beaucoup plus confortable.

SEO: Search Engine Optimization ou aussi appelé référencement naturel, est l’ensemble des techniques utilisés pour que votre site soit le mieux référencé dans les moteurs de recherche. C’est à dire pour que votre site apparaisse dans les premiers résultats.

Et enfin dans notre lexique du web :

Taux de rebond: Le taux de rebond est le taux de visiteurs qui quittent votre site juste après avoir consulté la première page. C’est à dire que l’utilisateur n’a pas effectué d’action: cliquer sur un lien, ajouter au panier, s’inscrire à la newsletter… A savoir, le taux de rebond est pris en compte dans le référencement des sites internet.

Uploader: Nous avons vu plus haut downloader qui consiste à importer un fichier sur l’ordinateur. Uploader est l’exact contraire. Il s’agit donc d’envoyer un fichier depuis son ordinateur.

Virus: Logiciel malveillant (souvent caché dans un autre fichier) dont le but est de contaminer un maximum d’ordinateurs afin de soutirer des informations.

Webdesign: Il s’agit du design spécialement créé pour les sites internet. La personne en charge du webdesign dans une entreprise s’appelle de Webdesigner.

XHTML: Le XHTML est un langage de programmation créé dans les années 2000 qui utilise des balises. C’est l’évolution du HTML.

Zip: Format de compression de fichiers. Il permet de compresser des fichiers et de pouvoir de ce fait les envoyer plus simplement.

Twitter : son histoire

Twitter : Qu’est-ce que c’est ?

smartphone avec Twitter

Tout d’abord Twitter est un réseau social qui permet de poster de brefs messages (tweets) visibles par les autres utilisateurs du réseau.

Ce sont Jack Dorsey, Evan Williams, Biz Stone et Noah Glass qui ont créé Twitter le 21 Mars 2006 à San Francisco.

Aujourd’hui, Twitter c’est plus de 313 millions d’abonnés et plus de 500 millions de tweets envoyés par jour.

De plus, Twitter est disponible en plus de 40 langues. Il est utilisé dans le monde entier.

Qu’est ce qu’un tweet ?

Le mot tweet est entré dans le dictionnaire français “Le Petit Larousse” en 2013. En effet, un tweet est une publication publiée en temps réel qui peut contenir 280 caractères contre 140 précédemment. De ce fait, ce nombre limité de caractère ont poussé les utilisateurs à créer des « thread ». C’est-à-dire une succession de tweets les uns en dessous des autres qui racontent une histoire. Un tweet est le plus souvent composé d’un message et de hashtags (#).

Que sont les hashtags et à quoi servent-ils ?

Rapidement (car nous leur consacreront bientôt un article rien qu’à eux sur notre site…) :

hashtag Twitter

Les hashtags, utilisés dans différents réseaux sociaux sont simplement “un mot” (ou expression) précédé du symbole #.

Ils permettent de trouver du contenu en rapport avec le mot choisi. Je suis passionnée de bento, un de mes amis Twitter poste un tweet avec #bento si je clique dessus, je vais pouvoir voir des tweets de personne que je ne suis pas forcément mais qui ont publié cet hashtag.

Les hashtags peuvent donc amener des personnes, qui n’ont pas de liens directs avec vous, à venir consulter vos publications et votre profil. C’est pourquoi les hashtags sont devenus un outil marketing essentiel utilisé par tous les community manager.

Un logo qui rapportera la somme astronomique de … 6 dollars !

logo Twitter

En effet aussi incroyable que celui puisse paraitre le créateur du logo Twitter Simon Oxley n’a touché que 6 dollars pour son œuvre. Il l’avait mis en vente sur le site istockphoto. Twitter l’a acheté 15 dollars et Simon Oxley charges déduites a donc gagné 6 dollars.

Qu’est ce que l’e-réputation ?

Définition de l’e-réputation

L’e-réputation est l’image numérique que renvoie internet d’une entreprise, d’une marque ou d’une personne. Ainsi,On retrouve cela à travers les réseaux sociaux, les forums de discussions, les blogs, les sites internet et autres espaces communautaires. Celle-ci peut être l’image favorable ou défavorable selon les avis des internautes. En effet, elle peut nuire à l’entreprise ou à une personne car l’e-réputation ne peut pas être totalement maîtrisée en interne.

Pourquoi l’e-réputation est devenue si importante ?

Désormais, une personne sur deux dans le monde utilise internet.Pour cette raison, on considère une forte augmentation, depuis plusieurs années, dûe à l’évolution des différents outils digitaux.

Ainsi, Il est indispensable de veiller à son e-réputation. En effet, l’un des premiers réflexes que l’on a lorsque l’on souhaite se renseigner sur une entreprise, une marque ou une personne c’est : internet.

Non seulement on se renseigne via le site internet de l’entreprise, la page Facebook d’une personne, le compte Twitter d’une marque mais également sur les espaces communautaires. Les entreprises, particuliers ou marques contrôlent leurs réseaux sociaux et site internet. En revanche, les espaces communautaires sont libres d’opinions à tous les internautes ce qui peut être nuisible à l’e-réputation de celles-ci.

De toute évidence, il est important d’échanger, de comprendre et d’accorder du temps à sa communauté. L’e-réputation a un impact sur l’avenir d’une personne ou d’une entreprise. 

Les particuliers sont tout aussi concernés par l’e-réputation. Il faut reconnaître que les recruteurs et les patrons consultent régulièrement les réseaux sociaux afin d’en savoir un peu plus sur le profil du postulant. Il est donc important de gérer son contenu et éviter de publier des informations, photos, vidéos des plus intimes.

Comment maitriser son e-réputation un maximum ?

Il est important de définir son image en optant pour les différents outils digitaux. Comme un site internet personnalisé, visible et attractif. Mais également être présent sur les réseaux sociaux et établir un lien privilégié avec ses internautes.

Besoin d’aide ? Vous pouvez faire appel à des agences spécialisées comme notre Agence Lapostolle. Par la suite, c’est le rôle du Community Manager qui est l’image de l’entreprise ou d’une personne sur internet. Il informe et s’adapte à la communauté qui lui est confiée.

Nous vous formons également sur les différents réseaux sociaux et internet afin de vous donner les compétences nécessaires pour gérer votre image, votre identité.

Canicule : Quelles sont les règles au travail ?

La canicule et ses effets

La canicule est bien présente avec jusqu’à 46°C ressentis dans certaines régions de France. Dans ces conditions il est important de connaître les différents devoirs et droits concernant le travail.

canicule à Amiens

Il est vrai, que travailler lorsqu’il fait une forte chaleur peut être compliqué et parfois ingérable. Ainsi fatigue, vertiges, maux de tête, malaises sont des symptômes d’une exposition à une trop forte chaleur et produisent des incidents graves sur la santé.

Les devoirs de votre employeur ?

Même si le Code du Travail ne mentionne pas de lois concernant les canicules il est important de suivre les conseils des organismes de santé mais également les différents protocoles (fermer les volets, rester dans des endroits frais, s’hydrater au maximum, porter des vêtements léger) pour ne pas se mettre en danger.

Néanmoins, d’une manière générale, l’employeur se doit de prendre toutes les mesures nécessaires afin de garantir votre santé et votre sécurité au travail.

Lorsque vous travaillez dans des locaux fermés, même si votre employeur n’a pas d’obligation légale d’installer un système de climatisation, il doit veiller à ce que l’air soit renouvelé et ventilé de sorte que l’air soit frais et sain.

Par ailleurs, que vous travailliez en extérieur ou en intérieur, et quelle que soit la température, votre employeur a l’obligation de mettre de l’eau fraîche et potable à votre disposition et bien évidemment gratuite.

Comment mieux gérer son travail dans ses conditions ?

L’Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) préconise notamment, en cas de fortes chaleurs :

  • Il est possible de procéder à un décalage ponctuel des horaires (arriver et repartir plus tôt du travail) qui sera mis en place par votre employeur.
  • Un arrêt des appareils électriques qui ne sont pas indispensables tel que les ordinateurs, photocopieuses etc..
  • Des pauses plus fréquentes et une cadence de travail plus douce.

Les employeurs peuvent former des salariés aux premiers soins de secours en cas de malaise , coup de chaud afin d’assurer la sécurité de tous.

C’est pour cela que nous vous conseillons comme tous les organismes publiques de santés de bien vous hydrater ; prendre des pauses, optimisez les endroits frais et surtout restez positifs et motivés malgré le désagrément !

Google Images : Les droits d’auteur

Un petit rappel de l’historique de Google Images

Google Images est un service en ligne permettant, comme son nom l’indique, de rechercher des images à partir de mots-clés. Rappelez-vous, nous vous avions expliqué dans notre article sur l’histoire de Google Images, comment, grâce à la fabuleuse robe de Jennifer Lopez, Google Images à vu le jour en juillet 2001..

Des images qui appartiennent à leur auteur

google images

On peut trouver de très nombreuses images sur Google. Cependant, la majorité de ces images ne sont pas libres de droit . En effet, elles sont la propriété de l’auteur ou de ses ayants droits qui décident de la manière dont elles peuvent être utilisées.

Vous vous êtes surement déjà dit qu’une photo sur Google Images est accessible à tous car elle est en ligne sur internet. De nombreux internautes ne se privent pas de les utiliser pour leurs blogs, leurs réseaux sociaux ou leurs commerces mais cela est interdit. En effet, les droits d’auteurs des photographes, graphistes… sont protégés juridiquement par la loi, ce qui leur permet de protéger leurs travaux. Donc ceux-ci peuvent se retourner contre vous et vous risquez une sanction.

Que dit la loi française ?

Voici un extrait du code de la propriété intellectuelle :

“L’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous.” (article L111-1 du CPI)

“Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite.” (article L 122-4 du CPI)

Comment puis-je l’utiliser en toute légalité ?

Pour cela il vous suffit d’utiliser les images sur Google qui sont « libres de droit ». On y accède facilement en utilisant l’outil Google (sous la barre de recherche de mots clés) qui vous permet de filtrer les images certifiées libres de droit et que vous avez donc le droit d’utiliser.

D’autres solutions ?

Tout d’abord la première solution (pas forcément la plus simple) est de réaliser vos propres photographies afin d’obtenir un contenu original, authentique et bien sûr légal. Si vous n’avez pas la possibilité de réaliser vos propres illustrations d’autres solutions existent. En effet, de nombreuses bibliothèques d’images gratuites et libres de droit sont accessibles. Comme par exemple : Pixabay, Unsplash, Pexels, Picjumbo etc..

Et l’Agence Lapostolle dans tout ça ? Et bien nous vous formons et vous apprenons à utiliser les différents outils informatiques. Nous vous offrons la possibilité d’apprendre à naviguer sur le web en toute légalité et en tout sécurité.

Une Agence Web : A quoi ça sert ?

La première Agence Web a fait ses débuts dans les années 90. Celle-ci avait alors pour but de réaliser la conception d’un site web. Cependant au fil des années, les agences ont élargi leur champ de compétences.

Agence Web

Les principaux services d’une Agence Web

Une Agence Web a pour mission de réaliser la conception, le développement et la gestion d’un site web. En effet, elle vous accompagne dans le choix du web design, de votre charte graphique afin d’affirmer votre image sur le web. Elle n’a pas comme seule fonction d’élaborer votre site, elle vous conseille et veille au bon fonctionnement du site web. Pour cela, elle prend donc en compte l’ergonomie, le design et le référencement.

Les différents métiers

Il existe différents métiers dans une Agence Web. Nous vous avons préparé une liste :

  • Community Manager : Il a un rôle important dans ce milieu car c’est lui qui va animer vos réseaux sociaux. Il veille à la réputation de l’entreprise et permet de faire vivre votre communauté.
  • Social Media Manager : Il gère l’e-réputation de l’entreprise grâce aux réseaux sociaux, à ne pas confondre avec le community manager. Ils ont deux rôles distincts. En plus, le social media manager prend toutes les décisions concernant la stratégie de communication numérique.
  • Webmestre : Il s’occupe de la conception du site internet et veille à son bon fonctionnement.
  • Chef de projet web : Il est responsable de la création et de la mise en oeuvre des différents projets digitaux.
  • Développeur : Il s’occupe de concevoir le site web.
  • Graphiste : Il conçoit et réalise le design.

Comment reconnaître une Agence Web efficace ?

Tout d’abord une bonne Agence Web c’est celle qui pense à tous vos besoins. L’agence propose des solutions adaptées à vos besoins sans se préoccuper de ce qui est le plus rentable pour elle. Celle-ci va mettre en oeuvre toutes ses compétences et son savoir-faire afin de satisfaire le client.

De plus, en découvrant le site web d’une agence efficace, vous apercevez sa charte graphique, ses projets et son portfolio. Ce qui permet aux clients de découvrir toutes ses réalisations et d’avoir une idée de ce qu’elle peut offrir.

Enfin, ses certifications et ses compétences dans l’univers de la communication digitale assureront un travail de qualité.