Archive de l’étiquette web

Wikipédia : son histoire

Aujourd’hui, beaucoup de questions trouvent leur réponse sur Wikipédia. Date de naissance d’un chanteur, filmographie d’un acteur, liste des découvertes d’un grand scientifique… Peu importe ce que vous cherchez, vous avez de grandes chances de le trouver sur cette plateforme. Mais comment le projet Wikipédia s’est-il formé ?

wikipédia

Wikipédia en quelques mots

La plupart d’entre vous le savent déjà, mais il s’agit d’un site encyclopédique. Tout le monde peut y apporter sa contribution. Vous pouvez partager votre savoir en contribuant à un article sur lequel vous avez des connaissances ou en en créant un nouveau si le sujet que vous voulez aborder n’existe pas déjà. Vous pouvez aussi vous contenter de faire des recherches. Une étude réalisée par l’Université de Washington en 2010 montre en effet que 75% des étudiants interrogés déclarent se servir de l’encyclopédie pour des travaux de recherche ! Quoiqu’il en soit, beaucoup de gens utilisent aujourd’hui Wikipédia.

Un projet pour en soutenir un autre

Wikipédia est lancée le 15 janvier 2001, même si l’idée émerge deux semaines plus tôt. Le projet a en fait pour but de soutenir Nupedia, un projet semblable géré par des experts et sous le contrôle d’un comité scientifique. Malgré un rédacteur en chef à plein de temps et un bon nombre d’éditeurs, la rédaction d’articles sur Nupedia est lente. C’est là que naît Wikipédia. Le projet donc se veut plus ouvert et complémentaire à Nupedia.

Des premiers pas en autonomie

La plupart des contributeurs de Nupedia sont réticents à l’idée de l’associer à un site Internet sous la forme d’un wiki. C’est pour cela qu’à son lancement le 15 janvier 2001, Wikipédia possède son propre nom de domaine. Jimmy Wales, l’un des fondateurs du projet, teste alors le site via diverses publications. Vous pouvez d’ailleurs trouver la plus ancienne encore contenue sur le site juste ici.

La croissance de Wikipédia

Rapidement, le site grandit. L’année de son lancement, beaucoup de versions non-anglophones surgissent. Jimmy Wales annonce en 2002 qu’il n’intégrerait jamais de publicités à son projet. Peu après, wikipedia.com devient wikipedia.org. Et finalement, Nupedia ferme en septembre 2003, remplacée par Wikipédia.
Au fil du temps, les contributeurs publient de plus en plus d’articles. La barre des 6 millions est d’ailleurs passée en janvier 2020.
Avec le temps, la plateforme est de plus en plus considérée comme fiable, même si encore parfois rejetée dans le monde de l’enseignement.

D’autant plus que chaque page du site doit être correctement sourcée (sinon elle sera supprimée). Ce qui n’est pas forcément le cas de tous les sites internet…

En conclusion

Finalement, Wikipédia s’impose en tant que leader dans son domaine. Même s’il existe d’autres encyclopédies en ligne, c’est bien elle qui reste la grande première. Vous avez même sans doute remarqué que lorsque vous faites une recherche sur Internet, une page Wikipédia apparaît en première page. C’est grâce à son bon référencement et au trafic généré sur le site. Et sa croissance ne s’arrête pas là. En effet, la fondation a pour but de diversifier la communauté en conservant un taux de participation élevé.

En tout cas, nous pouvons affirmer avec certitude que l’encyclopédie Wikipédia n’est pas encore vouée à disparaître.

Le métier de développeur mobile

Si vous voulez en savoir plus sur le métier de développeur mobile, cet article est fait pour vous. Nous allons vous expliquer en quoi consiste le métier, quelles peuvent en être les missions, ainsi que le salaire.

développeur mobile

En quoi consiste le métier de développeur mobile ?

Le développeur mobile est celui qui développe des applications pour téléphone, tablette et autres appareils mobiles. Il doit donc porter une grande attention à l’affichage de ces applications sur ces appareils. Il peut aussi se spécialiser dans le développement pour Android ou pour iOS par exemple. Les appareils mobiles étant de plus en plus utilisés, ce métier se fait une place d’autant plus importante.

Les missions du développeur mobile

Ses missions sont les suivantes :

  • Développer des interfaces mobiles en adéquation avec le cahier des charges
  • Réaliser des tests techniques
  • Anticiper les évolutions des applications suivant celle des technologies mobiles
  • Effectuer la maintenance des applications

De ce fait, il peut adapter un site Internet classique pour une version mobile. Il peut également créer une application mobile qui n’a pas de site web existant. Il pourra finalement développer des jeux vidéos (ou adapter les versions déjà existantes) pour mobile.

Les compétences requises pour ce métier

Il doit premièrement avoir une parfaite connaissance des normes en vigueurs et des interdits propres au mobile. Il a une bonne connaissance du front-end, est rigoureux et créatif et dispose d’une grande flexibilité.
Pour ce qui est des compétences techniques, le développeur mobile maîtrise plusieurs langages de programmation. Ils diffèrent selon s’il se spécialise en iOS ou en Android. Par exemple :

  • Android : PHP / C / C# / Java…
  • iOS : HTML5 / C / ObjectiveC…

Ce ne sont toutefois pas les seuls systèmes existants. Généralement, pour les systèmes peu répandus, des API permettant de simplifier la programmation existent. Mais au cas où, le développeur web doit être capable de programmer dans le plus de langages possible.

Côté salaire

Le salaire d’un développeur mobile débutant tourne autour de 2200€/net par mois. Il peut facilement être doublé en fin de carrière. Néanmoins, il n’évoluera sans doute pas progressivement. Tout dépend des missions qu’il réalisera au cours de sa carrière et de sa situation. En effet, un salaire peut changer drastiquement entre celui d’un développeur en freelance et celui d’un développeur qui travaille en agence ou en entreprise. La taille et la réputation de l’entreprise jouent aussi sur ce chiffre.

Ce métier vous intéresse ? Une formation en informatique vous sera nécessaire. En attendant, puisqu’il vous faudra maîtriser de nombreux langages, vous pouvez déjà vous renseigner sur ceux-ci.

Le métier d’infographiste

Généralement, ce qu’on remarque en premier chez une application, c’est son logo. Si nous vous disons Twitter, il est probable que vous pensiez en premier à son logo. La plupart du temps, c’est un infographiste qui en est à l’origine.

En quoi consiste le métier d’infographiste ?

L’infographiste est un acteur de la communication visuelle et de la production multimédia. Il est souvent sollicité en publicité, marketing, animation édition, presse, jeux vidéos… Il évolue donc dans de nombreux domaines. Mais il peut également se lancer en freelance et se dédier entièrement à un domaine précis.

infographiste

Les missions de l’infographiste

Ses missions seront les suivantes :

  • Créer des logos ou images en respectant une charte graphique
  • Réaliser des maquettes et croquis à faire valider
  • Communiquer régulièrement avec le client

Finalement, les missions d’un infographiste sont nombreuses et variées. Il devra gérer le processus graphique de A à Z et veiller à produire des résultats qui respectent l’identité visuelle de la marque. Il travaillera aussi bien sur un site web que sur une mise en page pour un jeu vidéo ou un CD par exemple.

Les compétences requises pour ce métier

Avant tout, l’infographiste a un goût prononcé pour le design et possède de bonnes aptitudes artistiques. Il est également rigoureux, puisqu’il devra suivre un cahier des charges précis. De plus, la créativité et un sens de l’innovation assez développés sont les bienvenus dans ce métier. Et dans l’idéal, un bon niveau en dessin.
L’infographiste doit maîtriser les outils adaptés. Il travaillera en effet souvent sur tablette graphique. Ainsi, il doit savoir maîtriser des logiciels comme Photoshop et Illustrator.

Côté salaire

Un infographiste débutant touchera environ 1350€/net par mois. Il pourra atteindre 2500€/net par mois au fil du temps. Bien sûr, ces chiffres sont donnés à titre indicatif. En effet, un infographiste en freelance pourra décider de ses tarifs. Ils évolueront en fonction de son expérience, ses compétence et sa renommée dans le milieu.

Ce métier vous fait envie ? Alors n’hésitez plus. Et si vous voulez travailler dans le design mais que vous ne pensez pas avoir la fibre artistique requise, vous pouvez vous renseigner sur le métier d’UI designer.

WordPress : son histoire

Aujourd’hui, beaucoup de gens ont recours à un CMS pour leur site Internet. Parmi eux, WordPress est l’un des plus utilisés. En effet, 41,3% des sites dans le monde l’utilisent, et 64,8% des sites utilisant un CMS utilisent WordPress. Avec ses nombreuses fonctionnalités, de la création de contenu à la personnalisation du design ou même la possibilité d’ajouter des extensions, il s’avère en effet très pratique. Mais comment WordPress s’est-il imposé en tant que leader des CMS ?

wordpress

WordPress : les origines

Ce CMS trouve ses origines dans le logiciel b2 développé par Michel Valdrighi en 2001. Il s’agit à la base d’un logiciel de publication de blog open-source qui repose sur une base de données. Le développement du logiciel prendra ensuite fin en 2002 pour des raisons personnelles. C’est finalement en 2003 que Matthew Mullenweg et Mike Little reprennent b2 et l’améliorent. Ils renomment alors le projet WordPress.

Comment WordPress est-il devenu si populaire ?

Pour commencer, précisons que WordPress est gratuit. Il s’agit là d’un premier argument pour s’en servir. Son aspect pratique et simple à prendre en main attire aussi beaucoup. En plus de cela, il offre la possibilité d’ajouter des extensions. Parmi elles, nous trouvons notamment Yoast SEO, une extension d’aide au référencement. Elle pourrait donc intéresser quiconque veut de la visibilité pour son site. Le grand nombre de scripts mis à disposition du public le rend donc très attractif.

En résumé, WordPress permet aux utilisateurs avec peu de notions en programmation de trouver leur bonheur. Même si vous pourrez tirer le plein potentiel du CMS avec des capacités notamment en HTML ou en CSS.

Un CMS entretenu

S’il est de plus en plus utilisé, c’est aussi parce qu’il est souvent mis à jour et en évolution constante. Puisque les utilisateurs peuvent proposer des extensions, il y en a de nouvelles à disposition très régulièrement. En bref, vous avez de grandes chances de trouver ce qui vous convient sur WordPress.

En conclusion

WordPress est aujourd’hui le CMS le plus populaire, et ce, grâce à sa simplicité d’utilisation et à son grand nombre de fonctionnalités. La personnalisation, la possibilité de proposer ses propres extensions… Ce CMS a tout pour satisfaire ses utilisateurs. Si vous pensez avoir besoin d’aide pour vous y former, n’hésitez pas à nous contacter.

Le métier d’UI designer

Dans cet article, nous allons vous présenter le métier d’UI designer. Si vous vous posez des questions à ce sujet, vous trouverez bon nombre de réponses ici. Compétences requises, missions courantes, salaire… Nous allons aborder chacun de ces points.

UI designer

En quoi consiste le métier d’UI designer ?

Pour ceux qui ne le savent pas, le terme UI désigne User Interface, donc “interface utilisateur” en français. En bref, un UI designer est celui qui a pour tâche de faciliter l’expérience de l’utilisateur vis-à-vis d’une application. De la disposition de l’écran aux interactions, en passant par le texte, les animations, les curseurs… Il se mettra dans la peau d’un utilisateur pour faire les choix les plus judicieux. C’est pourquoi il est primordial de faire appel à un UI designer pour que votre application soit la plus user-friendly possible.

Les missions de l’UI designer

Même si vous avez déjà pu vous en faire une idée, ses missions sont les suivantes :

  • Améliorer l’interface utilisateur
  • Rendre la navigation plus fluide et intuitive
  • Favoriser l’aspect visuel à l’aide d’éléments graphiques
  • Apprendre les habitudes des utilisateurs
  • Produire des maquettes graphiques

La liste est bien sûr non exhaustive. En plus, il faut considérer que l’UI designer travaillera presque tout le temps avec un UX designer.

Les compétences requises pour ce métier

Un UI designer doit avant tout être créatif, innovant et avoir de très bonnes compétences en graphisme. De par son étroite collaboration avec l’UX designer, le travail en équipe ne doit pas lui faire peur. Il doit aussi savoir s’adapter et faire preuve de souplesse.
Pour ce qui est des aspects plus techniques, il faut maîtriser certains outils. Parmi eux, nous mentionnerons Photoshop, Illustrator et Adobe XD. En plus de ces outils, il doit avoir des connaissances notamment en HTML, JavaScript, CSS et PHP. Donc tous les langages de programmation qui auront un impact sur le design d’un site ou d’une application.

langages de programmation

Côté salaire

En France, un débutant touchera environ 1800€/net par mois. En progressant, il pourra atteindre 3000€/net par mois. Mais ces chiffres dépendent essentiellement de la taille et de la réputation de l’entreprise au sein de laquelle il travaille.

Le métier d’UI designer vous attire ? Vous pouvez commencer par vous auto-former aux logiciels et langages cités plus haut.
Et si ce n’est pas le cas, nous vous proposons un top 10 des métiers qui recrutent le plus en Picardie.

Statistiques de Noël et E-commerce

Les statistiques sur l’E-commerce ne vendent jamais du rêve, sauf quand cela parle de Noël ! Bien entendu, c’est la période la plus fructueuse pour les sites en ligne. Cependant, ces statistiques vont bien au-delà d’un simple “+X % de ventes”. Voici donc 5 statistiques impressionnantes sur cette période magique.

Statistiques des ventes en E-commerce lors de Noël

statistiques de noel

En novembre et décembre, les acheteurs utilisent internet pour se renseigner sur les tendances actuelles. Ils observent aussi les meilleurs prix et les offres du moment.

En France, durant ces deux mois, les ventes totales enregistrées dépassent les 20 milliards d’euros, uniquement sur internet !

Les vendeurs ayant un magasin physique ne sont pas en reste : environ un e-consommateur sur deux se rendra en magasin pour acheter un produit consulté en ligne. Il est donc indispensable pour une boutique physique de disposer d’un site internet (même basique) !

Les dates clefs du E-commerce à Noël

dates clefs de noel

Même si elles débutent mi-Novembre, les ventes de Noël explosent dès le “Black Friday”. A partir de ce moment, les ventes ne font qu’augmenter jusqu’à atteindre un point culminant entre les 12 et 14 décembre. C’est à ce moment que les délais de livraisons sont toujours bons pour recevoir un cadeau à la date du 24 décembre.

Mais attention ! Croire que les visites s’arrêtent le 24 décembre est une erreur ! Les internautes consultent énormément les sites en ligne dès le 25 décembre pour trois raisons :

  • tester leurs cadeaux de Noël (ordinateur portable, tablette, smartphone…)
  • consulter les bonnes affaires spéciales “d’après-Noël”
  • revendre des cadeaux en double (ou non-appréciés…)

Répartition du budget de Noël

budget de noel

La majorité des achats de Noël sont tout naturellement des jouets avec 40% des ventes. Viennent ensuite les produits culturels (jeux video, albums de musique…) avec 35% des ventes. Viennent ensuite la mode et les cosmétiques.

Mais un grand avantage des sites E-commerce et que certains proposent des produits immatériels : jeux video, plateformes de streaming, e-book… Quel est l’intérêt principal : aucun de délai de livraison ! Vous réalisez votre achat et il est aussitôt disponible sur votre produit high-tech. Voir même sur celui de la personne a qui vous l’offrez ! Votre achat peut donc se faire le 24 décembre, voir même le jour même de Noël pour un oubli de dernière minute…

Répartition des ventes par appareil

répartitions du e-commerce

Les internautes changeant leurs habitudes de navigation, il est normal que les ventes suivent. De plus en plus de personnes n’utilisent plus d’ordinateur pour naviguer et réaliser leurs achats : leur smartphone suffit !

Il est donc indispensable pour un site E-commerce de proposer une expérience fluide et rapide pour les smartphones.

Les attentes des e-consommateurs

statistiques e-commerce pour noel

Le gros soucis des achats au dernier moment est qu’il faut attendre plusieurs minutes (ou heures) à la caisse du magasin. Les sites E-commerce n’ont pas ce soucis : ils vous livrent à domicile. Certains vous proposent même la livraison en un jour !

De plus, comme vu précédemment : les achats immatériels vous permettent une disponibilité immédiate.

Le métier de consultant SEO

Cet article, a pour but de vous présenter le métier de consultant SEO. Qu’est-ce qu’un consultant SEO ? Quelles sont ses missions ? Quel est son salaire moyen ?

le métier de consultant SEO

Les besoins en SEO (Search Engine Optimization)

Posséder un site internet est déjà un très bon pas en avant dans sa communication. Toute entreprise (marchande ou non) se doit d’être présente sur internet afin d’exister.

Les moteurs de recherche, comme Google, référenceront rapidement votre site internet. Néanmoins, il y a de fortes chances que votre site soit classé dans des pages qui ne seront jamais consultées. Plus de 90% des utilisateurs s’arrêtent à la première page de résultats.

C’est ici qu’intervient le consultant SEO : il vous permet de monter rapidement dans les premiers résultats de Google. Cela vous facilite donc amplement la recherche de clients : ils viennent directement à vous.

Effectivement, le démarchage téléphonique, le porte-à-porte ou les prospectus sont des méthodes à proscrire. Les potentiels clients détestent être importunés, ils préfèrent faire une recherche par eux-mêmes, afin de gagner en confiance.

RTL et Bloctel, les conseils pour éviter les appels intempestifs

Le métier de consultant SEO

Le consultant SEO est à mi-chemin entre un expert en marketing et un expert en développement web. Il doit aussi avoir une petite fibre littéraire (ou tout du moins, ne pas faire de fautes en orthographe).

Google cherche à proposer du contenu de qualité dans ses premières pages de résultats, afin que l’utilisateur est une bonne expérience pendant sa navigation.

  • contenu lisible
  • phrases pas trop longues
  • phrases qui s’enchaînent facilement
  • images de qualité
  • navigation simple

Voici que quelques exemples des 200 critères (minimum) que recherchent Google pour classer un site.

On estime qu’un expert en SEO connaît un maximum de 120 critères, les critères restants ne sont connus que par l’IA de Google. Cette dernière étant en constante évolution, le consultant SEO doit donc s’adapter et se remettre à niveau très régulièrement.

Le consultant SEO a donc pour mission d’optimiser votre site internet pour correspondre aux standards de Google. Ceci afin de proposer aux utilisateurs une bonne expérience sur internet. A l’opposé donc des démarchages intempestifs ou des sites internet illisibles.

le métier de consultant SEO

Le salaire d’un consultant SEO

Le consultant SEO est généralement en Freelance. En début de carrière, il peut ainsi gagner entre 1 600 et 2 100 euros par mois Cependant, un expert en SEO peut facilement gagner beaucoup plus.

Le métier de consultant SEO vous tente ? N’hésitez pas à consulter nos pages sur le référencement web pour en savoir plus (ou nous rejoindre 🙂 ).

Le métier de développeur web

Dans cet article, nous vous présentons le métier de développeur web. A quoi correspond le métier de développeur web ? Quelles sont ses missions ? Quel est son salaire ?

développeur web à Amiens

La demande en développeur web

Le code est maintenant partout et en plus, il est facile de s’y former ! Il est accessible à tous, sans aucune connaissance préalable.

Autrefois externalisé, le développeur web est devenu un véritable métier stratégique dans les entreprises. Le Harvard Business Review explique que “les compétences en développement deviennent une clef de différenciation” pour elles. Les développeurs sont les personnes donc les plus recherchées du numérique : il en manque plus de 25 000 par an en France !

En plus d’être recherchés, le métier de développeur web est gratifiant : c’est grâce à vous qu’une entreprise peut proposer des innovations.

Quiconque contrôle le code, contrôle le monde !

Le métier de développeur

Le métier de développeur web consiste à créer des sites internet, des applications ou encore des logiciels ! Il travaille généralement en équipe dans une agence web ou au sein même d’une entreprise.

Des développeurs sont d’ailleurs maintenant des personnalités connues et reconnues :

Le développeur est la personne qui conçoit, code et développe des projets numériques. C’est pour cela qu’il n’est pas :

  • la personne qui répare un ordinateur ou une connexion internet. Parce que n’est pas un technicien de maintenance…
  • celui qui réalise les graphismes et les visuels d’un site. Parce que n’est pas un infographiste…
  • celui qui anime les réseaux sociaux. Parce que n’est pas un community manager…

En matière de développement web, il est bon de différencier deux types :

  • les développeurs front-end (HTML, CSS, JavaScript…) qui développent ce que l’utilisateur voit.
  • les développeurs back-end (PHP, Python, Java…) qui développent ce que l’utilisateur ne voit pas (l’envoi d’email, la gestion d’un paiement sécurisé, une interface de connexion…)

Un développeur web peut être spécialisé dans un langage de programmation ou un domaine. Il existe aussi des particularités comme développeur UI / UX (Interface Utilisateur et Expérience Utilisateur). Ce dernier réfléchit pour que l’utilisateur passe un bon moment sur un site ou une application web, en y naviguant naturellement.

Les déclinaisons en matière de développeur web sont infinies !

développeur web à Amiens

Le salaire d’un développeur

Un développeur junior (jeune diplômé) peut percevoir un salaire brut entre 25 000 euros et 40 000 euros (en fonction de sa maîtrise des langages de programmation), en France. Ces salaires peuvent être multipliés jusqu’à trois aux Etats-Unis ou au Canada.

Ce salaire peut rapidement doubler à partir de 5 ans d’expérience.

Le métier de développeur web vous tente ? Alors franchissez le pas, il existe forcément une école ou une formation dans votre ville.

En attendant, vous pouvez consulter notre article sur les langages de programmation web à connaître

Les 5 langages de programmation à connaître

Vous souhaitez développer vos propres sites internet ? Mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous souhaitez suivre une formation ou intégrer une école mais vous ne savez pas quels cours suivre ? Voici les 5 langages de programmation à connaître pour créer des sites modernes !

HTML et les langages de programmation web

HTML

Créé en 1993, avec les premiers sites web, l’HyperText Markup Langage est alors la base de tout site internet. Sa structure simple en balises permet ainsi un apprentissage rapide tout en vous laissant de la liberté. Voici un exemple de code :

<html>

<head>

<title>Titre de la page</title>

</head>

<body>

<p>Voici le contenu de ma page !</p>

</body>

</html>

Tout ce qui est contenu dans les balises “html” permet d’afficher la page. Dans le “head”, vous trouverez ainsi les informations qui ne sont pas nécessairement visible par le visiteur. Ensuite dans le “body”, se trouve le contenu à afficher, ici une balise “p” pour créer un paragraphe.

L’apparition des balises “div” a ainsi permis une structuration par “blocs” beaucoup plus ergonomique et pratique.

La maîtrise des balises “div” permettent alors de répondre à une demande actuelle : le responsive design.

CSS et les langages de programmation web

CSS

Les Cascading Style Sheets (créés en 1996) permettent d’embellir vos pages web facilement. Le CSS a ainsi causé l’abandon de l’attribut “style” dans le HTML qui n’était ni pratique ni progressiste.

Un exemple pour signifier que l’ensemble de mes paragraphes doivent être en rouge et justifiés :

p

{

color: red;

text-align: justify;

{

L’intérêt du CSS est qu’il vous permet de changer une donnée qui aura alors un impact sur tout votre code. Cela vous évite de devoir changer chaque instance et ainsi gagner du temps.

Des générateurs de code permettent aussi d’embellir vos sites rapidement.

Il est aussi possible de créer des animations grâce au CSS avec des sites comme TheAppGuruz.

Structurer un site complet grâce au HTML et au CSS tout en répondant au responsive design peut sembler complexe. Cependant Bootstrap permet plus de faciliter. Il est dorénavant indispensable de le maîtriser pour créer des sites modernes (ou tout autre framework s’en rapprochant).

JavaScript et les langages de programmation web

JavaScript

Le JavaScript vous permet de créer plus de dynamisme dans vos pages web. Et ainsi créer des applications web originales.

Changer la couleur d’un texte en le survolant avec sa souris. Agrandir une image en cliquant dessus. Afficher des blocs en scrollant sur son site… Sont le genre de fonctions qui plaisent aux visiteurs, en rendant la navigation sur votre site unique.

Ce code permet par exemple d’afficher une popup demandant au visiteur de valider sa majorité :

if (confirm(‘Pour accéder à ce site vous devez être majeur.’))

{
alert(‘Vous allez être redirigé vers le site.’);
}
else {
alert(‘Désolé, revenez quand vous serez majeur !’);
}

Le site peut ensuite être généré en fonction de son choix. Par exemple, en ne donnant pas toutes les fonctionnalités d’un chat ou d’un forum aux mineurs.

PHP et les langages de programmation web

PHP

Le PHP (Hypertext PreProcessor) est ce que l’on appelle un langage “serveur”. Cela signifie qu’il est traité en amont de l’ordinateur de l’utilisateur : sur le serveur du site internet. Cela permet plus de sécurité que les langages précédent mais surtout une plus grande liberté dans le “dynamisme”.

Par “dynamisme”, nous n’entendons pas la même chose que le “dynamisme” du JavaScript. Ici il n’est pas question de changer les couleurs ou d’ajouter des effets visuels.

Le “dynamisme” du PHP repose sur un changement des informations en fonction de l’utilisateur. Les sites en PHP contiennent généralement un formulaire d’inscription. Celui-ci permet alors au site d’aller piocher ces informations dans une base de données.

Pour faire plus simple :

  • Si vous êtes abonnés à Netflix, votre accès (pouvoir visionner des films…) ne sera pas le même qu’un non abonné (à qui nous proposerons une inscription).
  • Votre fil d’actualité Facebook (ainsi que votre profil) n’est pas le même que celui de vos amis.
  • Vos suggestions sur YouTube dépendent de votre comportement sur ce même site, indépendamment de vos collègues.

La majorité des sites actuels reposent sur du PHP : réseaux sociaux, e-commerce, moteurs de recherche…

Des bases peuvent être acquises sur des sites comme OpenClassroom. Cependant, le PHP nécessite de la pratique pour en connaître toutes les subtilités.

SQL

SQL

Le SQL est le dernier de nos 5 langages de programmation.

Le SQL est le langage qui va vous permettre de communiquer entre votre site en PHP et votre base de données en ligne.

Voici un exemple :

$bdd->exec(‘INSERT INTO utilisateurs(prenom, nom, age, email, mdp) VALUES(‘$prenom’, ‘$nom’, ‘$age’, ‘$email’, ‘$mdp’)’);

Cette requête vous permet d’insérer un nouvel utilisateur grâce à un formulaire précédemment rempli. Le mot de passe doit bien entendu être crypté avant l’enregistrement. Sinon vous pouvez briser les libertés de vos utilisateurs et de ne pas être conforme au RGPD !

En maîtrisant ces 5 langages de programmation, vous serez prêts à vous lancer dans la création de n’importe quel site internet !